17 janvier 2006

Des insultes au lycée qui peuvent coûter cher

NEW YORK (Reuters) - Deux lycées du Connecticut font payer de fortes amendes aux élèves qui injurient les enseignants ou les éducateurs.
Des policiers présents sur place ont déjà infligé à des élèves grossiers une amende de 103 dollars (85 euros) pour désordre public, a expliqué Miriam Morales-Taylor, principale du lycée Bulkeley, à Hartford.
Ces amendes s'apparentent à celles infligées aux automobilistes pour excès de vitesse. Si elles ne sont pas payées, l'élève comparaît devant un juge.
"On n'utilise ces amendes qu'en cas de trouble au sein du lycée, quand un élève s'en prend à l'encadrement avec un langage vraiment offensant", a assuré Miriam Morales-Taylor.
Une vingtaine d'amendes ont été infligées depuis l'entrée en vigueur de cette mesure, en novembre, à Bulkeley, qui compte plus de 1.600 élèves, ajoute la principale.
Le lycée public d'Hartford, qui accueille environ 1.400 élèves, a institué une politique similaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !