30 décembre 2003

Noël blanc, enterrement.

Quelques soucis computeresques m'ont empêchée de faire mes niouzlettres comme je le voulais, tout d'abord la dernière à New York puis la semaine dernière ici. Entre temps j'ai pris mon courage à deux mains et mon ordinateur portable que je me suis enfin décidée à configurer pour le connecter à Internet depuis la maison sans squatter l'ordinateur familial pendant des heures.
La Meuse mérite bien sa réputation de verte contrée car il a plu à verse hier matin. Live with it ! On a tout de même eu un peu de neige pour Noël sans devoir se dire que c'était l'expédition de marcher deux blocs ;) Aujourd'hui le vent s'en donne à coeur joie, les chiens ont du mal à tenir debout quand ils sortent, ils se font pousser par les bourasques, c'est assez amusant pour nous, spectateurs, moins pour eux, les pauvres petits...
Noël. Ah oui... J'ai été gâtée pour la Noyelle. Comment ça on dit pas la Noyelle ? Ah bon ??? Ok, j'arrête... Pfff.... Il reste d'ailleurs encore au pied du sapin les derniers cadeaux non encore récupérés par leurs futurs heureux propriétaires. Comment s'est passé votre Noyelle ? Gâtée itou par le Père Noël ? Dites moi tout ! Mes parents - qui ont été ravis de leurs cadeaux respectifs - ont eu l'idée loufoque de m'offrir une guitare ! Et  vous ?
Noël moyennement gai pour nous, à part ça, car on a appris le 24 au soir qu'un vieil oncle de la famille, certes malade depuis un bon bout de temps, venait de décéder à l'hôpital. Le 26, donc, au lieu de fêter l'anniversaire de maman comme il se doit, on a brunché pour arriver à l'heure à l'enterrement. Le seul point positif des enterrements, je crois, c'est qu'on revoit plein de monde de la famille qu'on ne croise que rarement, et puis ça fait du bien de se remémorer ensemble des bons souvenirs liés à la personne qu'on vient de perdre. Enfin. Il ne pleuvait pas mais il faisait un froid de canard. Hier donc, on a  pu fêter vraiment l'anniversaire de maman, avec le vrai repas et tout et tout. Ca nous a changé les idées.
Voilà les dernières nouvelles de la-Meuse-city-plage. D'autres se gaussent que c'est tout de suite moins glamour que Manhattan. Je vous rétorquerai que bien peu m'importe, je suis avec ma famille et c'est très bien comme ça. Soit dit en passant, je suis sûre que pour les Niouiorquais trendys, passer les fêtes de fin d'année dans la campagne française, c'est supra hype. Ils ne doivent pas réussir à imaginer la Meuse un jour de pluie... Heureusement il a neigé un chouia le 23 et le 24, donc on a eu un petit Noël blanc.
Je ne me mets pas encore au bain espagnol, j'attends l'année prochaine, qui approche certes à grands pas, mais c'est psychologique, pour l'instant je suis en vacances...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !