4 décembre 2006

Comme les américaines…

Parfois, elles me font sourire, et parfois je me rends compte que je fais exactement comme elles…
Le matin, en arrivant au bureau, j’ouvre mon tiroir « spécial chaussures » pour y trouver la paire ad hoc. Ok, ok, j’admets. Dans un tiroir, j’ai aussi du vernis a ongles, une lime, du fil dentaire, un petit miroir et des tas de cosmétiques.
Je ne peux pas m’empêcher, quand je parle anglais, de glisser un « omaillegode » de temps en temps. Qui va bien mieux, évidemment, si j’ai le petit battement des mains qui va avec.
Le matin en arrivant au bureau je veux ma dose de caféine ou de théine. Sinon j’ai l’impression de ne pas pouvoir avancer. Apres-midi : where is the decaf ? Though sometimes I need my caffeine shot.
Et j’ai aussi besoin, au creux de l’après-midi, d’un sugar fix. Oui, je sais, c’est pas bien. Mais je me rattrape ensuite a suer a la salle de gym. Sur les machines elliptiques. Eh oui, Mesdames, Messieurs. Ces trucs horribles ou il faut mettre en mouvement bras, jambes, et s’en tenir a un rythme soutenu car si vous n’atteignez pas le rythme cardiaque voulu, la machine augmente l’intensité de l’effort. Erk.
Apres ca quand je rentre chez moi, j’ai envie de me tanner devant la téloche a regarder des choses très très legumisantes. Histoire de rivaliser avec le QI de la crevette…
Et vous, francais de l’extérieur, qu’est ce qui vous américanise ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !