18 juillet 2008

Soleil et Bastille Day

C'est l'ete. Il fait beau, il fait chaud, on n'a pas envie de travailler... J'en profite en ce moment : j'arrive plutot tot au bureau (moins de monde dans le metro, moins chaud dans la rue) et du coup je pars plus tot le soir pour aller m'affaler sur un fauteuil de ma chere terrasse... J'ai sorti les spirales anti-moustiques et j'ai du coup une paix royale. 
Je lis, je dine, je glandouille sur ma terrasse. Pour un peu, j'y mettrais mon lit, afin de profiter de la brise nocturne et ne pas mettre la climatisation en route...
Vendredi soir dernier, diner, sur la fameuse terrasse. Dans ma famile on aurait dit "pas de chichi", ca veut dire juste le plaisir de se retrouver sans forcement mettre les petits plats dans les grands !
Samedi, on a sorti nos velos - 2nde fois de l'ete seulement, hou, c'est pas bien, je sais - direction Liberty State Park pour... s'etaler dans l'herbe. Pas tres sportif comme apres-midi mais veritablement delectable.
Des amis nous y ont rejoint pour faire quelques parties de Uno avant de se rapaptrier a la maison et de se preparer pour la soiree : diner chez Arthur's Tavern, "un steak et des patates"... a MA demande... Comme quoi y'a pas que les chromosomes Y qui demandent de la viande rouge... Puis direction le 230 Fifth (oui en ce moment c'est ma 2eme maison) pour l'anniversaire d'une amie.
Oui, le 230 Fifth, c'est toujours aussi bien.
Bon, j'admets, ca serait mieux si tout le monde arretait de me marcher sur les pieds et faire comme si je n'existais pas : en soiree, chuis trop petite-euh, pas assez blonde a forte poitrine, bref, non, la foule ne s'ouvre pas en murmurant Ohhhh pour me laisser passer. La vie est trop injuste...
Enfin, voila, on s'est translate de la terrasse ouverte a l'etage ferme quand la densite de population au m2 (et sur mes doigts de pied) a depasse notre seuil de tolerance.
Une soiree tres agreable !
Dimanche, direction Brooklyn pour Bastille Day. Ca faisait longtemps que je n'avais pas vu autant de francais au m2 !
On a slalomme (en poussant du coude, j'avoue) entre les gens agglutines sur les trottoirs pour jeter un oeil au tournoi de petanque, les courageux ont fait la queue pour prendre un ricard, et on est rentre en debut de soiree a la maison.
Lundi soir, ta dah ! Bal du 14 juillet a Spotlive. Je n'avais pas trop envie d'y aller (ouais c'est un lundi soir, grogne grogne, faut travailler le lendemain, grogne grogne etc.) et finalement c'etait plutot pas mal. On a investi le dance floor et danse jusqu'a minuit, histoire de rentrer en carosse et d'avoir notre beauty sleep pour le lendemain...
Parce que le lendemain soir, c'etait diner au Cafe Mogador avec l'equipe du bureau.
Du coup, mercredi et jeudi soir ? Rien. Juste moi et mon livre sur ma terrasse.
Mais vendredi soir, on sort en n'amoureux avec Thomas. Et ce week-end, on espere bien qu'il fera beau pour aller exhiber nos corps de reve (ahem) a la plage, non mais !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !