18 décembre 2005

Une CNN "a la francaise"

Attendue depuis près de quatre ans, la Chaîne française d'information internationale a été officiellement lancée [le 30 novembre dernier].
Sera t-elle David faisant douter Goliath ? La Chaîne française d'information internationale (CFII) a désormais la tâche d'imposer une alternative à l'information anglo-saxonne dominante. [...] Le ministre de la Culture et de la Communication a insisté sur la nécessité et l'importance d'«assurer, dans le monde, une diversité et un pluralisme de points de vue». En arrière-plan, le traitement par les chaînes américaines des émeutes dans les banlieues françaises et le regret de n'avoir pu donner le change à travers des médias au rayonnement international.
Mais une telle influence médiatique a un prix. La CFII est dotée d'un budget de 65 millions d'euros pour l'année 2006, abondé de 15 millions pris sur le budget au titre de la fin de l'année 2005. En rythme de croisière et pour ses trois premières années d'existence, ce sont 70 millions qui lui seront dévolus chaque année. La chaîne devrait recruter 130 journalistes et donc se doter d'«une rédaction propre», présente dans les principaux pays du monde. Elle émettra directement en français, en anglais et en arabe. Un effort non négligeable même s'il reste dans un premier temps modeste par rapport aux grandes chaînes internationales historiques.


En comparaison, CNN compte 4 000 salariés, diffuse en anglais, en espagnol, en turc et en allemand, et dépensait en 2003 près de 560 millions de dollars. Sa consoeur MSNBC fait travailler 500 salariés et disposait cette même année de 240,7 millions de dollars.
[...]
Avant la diffusion des premières images, prévue au second semestre 2006, la CFII se concentrera sur son lancement commercial, sur le câble, le satellite et l'Internet. Sa diffusion en France la mettra en concurrence avec des chaînes comme LCI, i télé, BFM TV et TV 5. Mais la chaîne détenue à 50/50 par Francetélévisions et TF 1 va aussi devoir mettre en place son organisation interne. Tout le projet reposera sur Alain de Pouzilhac, futur président du directoire, puisque Francetélévisions comme TF 1 sont unanimes sur son choix. Cependant, le nouvel homme fort de la CFII souhaite jouer son rôle jusqu'au bout et avoir la maîtrise de l'organisation et du recrutement de son état-major.
_____
Source : Paule Gonzalès pour Le Figaro, 1er decembre 2005.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !