29 juin 2011

La cage pour enfants pas sage

Apres la laisse pour enfants pas sages, voici la tenue de bagne pour petit recalcitrant : 
La photo est de Mafalda, indignee : 
Cette photo représente le plus gros choc que j'ai eu à NY. Je l'ai prise à Bedford / Brooklyn.
Cet enfant de 3/4 ans vêtu comme un prisonnier des camps (je n'invente rien) était enfermé sur ce balcon de fer, fermé du haut en bas, comme encagé. Derrière lui la fenêtre était fermée. La fenêtre devait être à hauteur d'entresol, entre un R de C et un 1er étage. Il était  assis sur des barreaux de fer, inconfortables et qui sait si cela n'en devenait pas douloureux. Pas un jouet, rien d'autre pour se distraire que le passage des passants.
Mais comment peut-on faire une chose pareille ? Rien qu'à vous l'écrire, j'en suis toute émue. J'aurais aimé crier mon indignation, mais à qui???
Je dois etre rien qu'une sans coeur, ou alors je suis naive, mais je trouve qu'il a l'air plutot heureux de vivre, ce gamin, sur le balcon... Ok, son pyjama pourrait etre un chouia plus gai, ok, il est derrriere des barreaux mais... il est pas en larmes, c'est deja pas mal, non ? 
Bon, j'arrete, parce que sinon on va bientot me demander combien de gamins j'ai reussi a faire tenir dans mon congelateur pour Thanksgiving, et je vais avoir la DDASS locale sur le dos.
Donc, comme d'hab, je demissionne et donne ma langue au chat : je ne comprends pas pourquoi ce gamin qui n'a pas l'air d'etre un diablotin que les parents reveraient secretement de faire mourir de faim en le laissant comme au zoo regarder ce qui se passe de derriere ses barreaux. Ou peut-etre que sa mere n'a pas recu la pension alimentaire du mois et espere que quelqu'un lui jetera une banane ? Ou qu'elle a pas le temps de le promener, alors elle le met sur le balcon pour qu'il prenne l'air, et que le balcon est grillage comme ca, le gamin ne risque pas de se faire kidnapper ?
Mafalda n'est pas la seule a avoir remarque ce phenomene dans le quartier - d'autres touristes ont vu d'autres gamins coinces dans d'autres balcons. Alors, gros coup de grisou chez les parents de ce quartier ou coutume bizarre d'une communaute ? 

Moi y'en n'a pas comprendre... Et vous ?

12 commentaires:

  1. C'est effectivement très étrange "d'enfermer dehors" un bout de chou innocent... et je comprends l'indignation de Mafalda !!!
    Ils sont fous, ces new-yorkais, ils sont fous !!!

    Agnès

    RépondreSupprimer
  2. Plus d'une année s'est passée depuis que j'ai pris ce cliché.
    J'en suis encore toute retournée.
    Oui, cet enfant n'a pas l'air malheureux, mais qui sait si ce timide sourire n'était pas offert comme la seule solution pour attirer mon regard compassionnel?
    Est-ce qu'on lui sourit souvent en famille?
    Etre propre ne suffit pas au bonheur.
    Si ce n'était que ça Mr OMO détiendrait la clé de la résolution des souffrances.
    Pour m'apaiser, c'est un SOS que je vous ai envoyé dans l'espoir d'une justification.
    Je compte vraiment sur votre lectorat pour comprendre, à défaut d'admettre!

    Je reste très en COLERE!

    RépondreSupprimer
  3. What the hell?!? Il a fait une grosse bétise et ils l'ont mis dehors pour le punir??? Même si c'est ça y a d'autres moyens de punition quand même!
    c'est dingue ça!

    RépondreSupprimer
  4. Hé bien, je trouve mois aussi qu'il n'a pas l'air malheureurx ce gamin!!
    Certes, son pyjama est triste et il m'a fait penser à un prisonnier quand j'ai vu la photo...en fait, j'étais bien plus choquer quand j'ai vu de mes yeux un enfant attacher avec un harnais en ballade avec ses parents (vu en France, je précise).
    Apparement si cela se passe dans le même quartier je me dis qu'il y a peut-être un problème quelque part...
    Je n'aurais jamais eu l'idée de faire ça mais peut-être que sa maman n'en pouvait plus et qu'elle l'a mis sur le balcon 5 mn pour décompresser un peu en se disant qu'il ne pouvait rien lui arriver!!

    RépondreSupprimer
  5. Sur le coup je suis plutot d'accord avec Dolce. Il n'a pas l'air malheureux. Et qui c'est si ce n'est pas un jeu pour lui. Connaissant la manie des parents americains de se meler de l'education des autres enfants, je suis sure que quelqu'un aurait prevenu la DASS depuis longtemps ou aurait sonne a la porte des parents en leur disant que leur comportement est inadmissible. Ou alors, autre explication, il a fait une betise et au lieu de le mettre au coin, il a cette petite prison. Quelle est la difference avec la fessee cul nu que l'on pouvait avoir a l'ecole lorsqu'on etait enfant? C'est la punition par "shame". Ils le font aussi pour les adultes avec leur travaux d'interet public. Il ne serait donc pas etonnant qu'ils aient choisi la meme methode pour un enfant.
    Apres je ne dis pas que j'approuve et je ne ferais certainement pas la meme chose cela va sans dire.

    RépondreSupprimer
  6. Mortel. Ils devraient deposer un brevet. c'est une idee geniale: pass'qu'en plus, fenetre fermee, tu l'entends plus hurler!!!
    Nickel quoi.
    Ca m'aurait bien servi, tiens... Pas plus tard qu'hier soir...

    Mafalda, je pense quand meme tu craques un peu.
    Papa de 2 garcons, je peux te dire que parfois, c'est mieux de faire ce genre de chose que de donner une derouillee juste pass'que t'en peux plus.
    Pass'que parfois t'en peux plus.
    Oui dans un monde parfait, on devrait tous avoir la patience de dealer avec les crises de ses propres enfants.
    Le probleme, c'est que c'est pas toujours le cas. Donc bon.

    RépondreSupprimer
  7. L'interprétation de ce cliché peut prendre toutes les directions possibles, moi elle me dérange juste parce que la fenêtre est fermée. Je n'ai pas envie de voir le plus sordide mais tout de même il faut une bonne dose d'imbécilité pour mettre un enfant à cet endroit. Drôle d'apprentissage ..........
    Lucette

    RépondreSupprimer
  8. Non, je ne "craque pas pour rien".
    Je suis mère de deux jeunes adultes, donc, le côté sale môme qui fait que tu ne penses qu'à les jeter "à la poubelle" histoire d'avoir la paix, je connais.
    Comme tous les parents, j'ai craqué parfois, mais jamais je n'aurais fait une chose pareille.
    La mise "en cage" aux yeux de tous, est plus qu'une humiliation. C'est dégradant.
    Cet enfant, je l'avais repéré de loin avançant en sa direction.
    Depuis, j'apprends que je ne suis pas la seule à avoir observé "cette coutume".
    Le caractère communautaire du quartier et les us et coutumes qu'ils défendent interpellent déjà sur le niveau de leur "évolution".
    Je rappelle que le confort de la "cage est barbare". Ce ne sont que les barres de fer qui assurent la base. Ce doit être dur de s'y asseoir.
    Je conviens que cet enfant n'a pas l'air maltraité sur le plan physique, mais pour moi la maltraitance est ailleurs.
    Merci à tous d'avoir participé au débat, mais je reste en COLERE!

    RépondreSupprimer
  9. A tous ceux qui le trouvent souriant:

    Les bleus ne se voient pas sous le poil d'un chien battu...non?

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour à vous, habituelle lectrice du blog, je crois que c'est la première fois que je commente et je partage la colère de Mafalda. J'ai moi aussi deux enfants jeunes (11 et 8 ans) et j'ai moi aussi eu bien souvent l'envie de les étrangler, amis ça, je trouve ça incroyable. Surtout au pays où soi-disant, les enfants sont roi.
    Ce qui me choque plus, c'est qu'une cage, il faut la prévoir, la construire, éventuellement, la commander pour l'adapter parfaitement à sa propre fenêtre. Ce n'est pas un coup de colère, c'est voulu, intentionnel et prévu.
    Et ça, ça me choque !
    Et je partage également le point de vue de Mafalda quant à l'image humiliante que nous renvoie ce gamin.

    RépondreSupprimer
  11. A Axelle.

    En fait, il ne s'agit pas d'une cage installée, mais c'est un effet rendu par son usage.
    Ce sont des barreaux, comme ceux que l'on trouve fréquemment dans les pays chauds dans lesquels on veut pouvoir ouvrir ses fenêtres sans risquer une intrusion, ou aux rez de chaussée de nombreuses habitations pour éviter aussi, par tous temps, des visites faciles.
    Donc, toutes les fenêtres de ce quartier, ou presque, ont la même architecture, mais aucune autre fenêtre, ce jour là ne servait, en cet espace de "cage".
    Comme vous l'avez remarqué la fenêtre est bien close derrière, et avant de photographier cet enfant (j'ai beaucoup hésité et suis même revenue sur mes pas) j'ai regardé s'il y avait un mouvement dans cet appartement ou un signe de vie par de la lumière. Rien!
    Alors, d'ici que ce soit un système de garde pendant que les adultes sont sortis vaquer à leurs occupations, même furtives, c'est possible.
    Mais sans explication valide, je ne peux me résoudre à intégrer ce fait.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai peut-être la réponse!
    Cette image m'était longtemps restée en tête et en lisant à l'instant un article sur internet
    http://www.dailymail.co.uk/news/article-2178140/Baby-taking-room-Try-solution-1930s--window-CAGE-hanging-air-infant-crawl-in.html
    Je me suis dit que ça correspondait bien à ça.

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !