12 octobre 2009

Les New Yorkais seraient "stupides"



C'est la nouvelle campagne des lobbyistes du Center for Consumer Freedom. Centre qui est finance par les grands de l'agroalimentaire.

The Center for Consumer Freedom is supported by over 100 companies and thousands of individual consumers. From farm to fork, from urban to rural, our friends and supporters include businesses, their employees, and their customers.

Alors, grosso modo, voici ce qu'ils disent "Vous etes trop stupide... pour prendre des decisions avec discernement concernant ce que vous mangez et ce que vous buvez. Le Departement de la Sante Mode de New York a utilise vos impots pour lancer une campagne de publicite contre les sodas. La police de la nourriture et les politiciens attaquent la nourriture et les sodas qu'ils n'aiment pas. Vont ils trop loin ? C'est votre nourriture, c'est votre boisson, c'est votre liberte".

Bon. Sur le principe, ils ont raison. En realite, une fois qu'on a compris que tout ca, c'est que des mechants groupes qui attendent, avec les dents qui rayent le parquet, que vous continuiez a boire des sodas et manger des aliments pleins de corn syrup ou de trans fat pour s'en mettre plein les poches, c'est tout de suite moins bien. Mettre en avant la liberte du consommateur a acheter de la m***e, comme dirait notre cher Jean Pierre Coffe, c'est douteux. Surtout qu'on sait tres bien comment ca se passe, le shopping : Madame Doe faisant ses courses au supermarche. Regarde t-elle les etiquettes ? Je vous laisse dix secondes de reflexion... Ding!  Verdict : c'est rare. Elle achete ses marques preferees, ou le moins cher possible. A New York, les consommateurs bobos font attention. Mais jusqu'a quel point ? Moi, cette loi pour limiter les saletes dans les produits, je suis a 100% pour. Parce quand on parle de liberte, oui, j'ai la liberte de boire l'eau de l'Hudson, aussi, et de me jeter du haut de mon building pour voir si je vole. Mais je le fais pas, parce que qu'on m'a appris a faire attention. Mais tout le monde ne le fait pas : c'est pour ca que sur les balcons, on met des balustrades. Alors s'il faut aussi mettre des barrieres autour de la bouffe nocive pour que le consommateur comprenne qu'il se tire une balle dans le pied quand il consomme des trucs pas bien (y compris des aliments dont les etiquettes ont l'air de dire healthy alors qu'en fait non), et bien faisons le. Parce qu'aujourd'hui, un americain sur cinq est en surpoids. Alors toutes les mesures possibles pour limiter la casse sont bonnes a prendre.

5 commentaires:

  1. Bonjour,
    Je lis ton blog qui est super bien fait et bien écrit. Tout ça pour dire que je suis d'accord avec toi!! à 200 %

    Céline

    RépondreSupprimer
  2. Merci Celine, c'est gentil de passer faire coucou et d'apporter ton soutien pour rassurer les NYCais sur leur QI :)

    RépondreSupprimer
  3. tout à fait dac ! c'est scandaleux ce que l'on nous fait ingérer à notre insu, depuis les années 50, les cancers ont augmenté de... 200 % !
    hallucinant, la sécu devrait porter plainte contre les agro alimentaires et gagner plein de pognon au procès pour financer les malades qui lui aggrandissent le trou (en tout bien tout honneur, nous parlons du trou de la sécu, hein ?) ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Laurence, avant les années 50 ont ne savait peut être pas bien ce qu'était un cancer et puis il n'y a pas que la nourriture qui nous rend malade.
    Ondes wifi, micro-ondes, téléphones, etc...
    Seuls les cookies de Dolce me paraissent bons :p
    (du moins alléchants)

    RépondreSupprimer
  5. Ouais, et dans mes cookies y'a que du vrai beurre qui bouche les arteres ! Ahem...

    Laurence a un bon point, c'est vrai que la course aux produits raffines et deja tout prets dans notre alimentation n'aide pas, mais, Yann, tu as raison y'a pas que ca. L'homme se sedentarise, et continue a manger comme un chancre. Ca aide pas !

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !