16 octobre 2009

Bientôt, je fais la marmotte. J'hiberne.

Et alors la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu, mange tout le chocolat qu'elle peut, se prepare a hiberner. Oui. Bon. 
Il fait froid. F-R-O-I-D. Deux jours de pluie. Royalement 6 degres... et un ressenti avec le vent et la pluie de 1 degre. Pas etonnant qu'en tenant mon parapluie, mes doigts deviennent gourds, et que je sois contente d'avoir une veste coupe-vent, une echarpe, et des bottes etanches. (Et des pulls, et des mouchoirs, et des pastilles pour la gorge, et le chauffage a la maison, et du the). On est mi-octobre et je grince deja des dents, les amis, c'est pas gagne pour cet hiver. Sachez d'ailleurs qu'a Quebec-ville, il a deja neige. Et qu'hier, il neigeait dans le Nord de l'Etat de New York. Et aujourd'hui, pareil. Je sens que le taux de suicide du canadien va depasser l'entendement cette saison - comprenez les pauvres gars qui ont "l'habitude" d'un hiver de novembre a mars/avril, la, il neige deja et c'est pas fini. C'est dans ces moments la que je remets en question mon envie potentielle d'aller un jour m'installer au Canada (c'est magnifique, mais c'est quand meme mieux au mois d'aout.)
Samedi dernier, Thomas et moi avons a peine mis le nez dehors, je crois qu'on appelle ca la flemme. Lui, parce qu'il rentrait d'un red eye (=vol de nuit, expression imagee), et moi parce que boaf, meme si on s'est pousse dehors l'apres midi histoire de profiter quand meme du beau temps (meme s'il faisait pas super chaud). Le soir, on avait invite des amis pour une soiree jeux a la maison. On a passe la soiree, apres le diner, autour du plateau de I'm the Boss, a nous prendre pour des apprentis traders, a faire des croches-pied aux autres et a essayer de recuperer un max' d'argent. J'ai rale toute la soiree (1. parce que c'est en moi et 2. parce que j'aime pas tellement ce jeu, en fait) mais j'ai gagne quand meme (1. parce que ca vous etonne ? 2. y'a pas de justice je vous jure, dirait Thomas, en un terme plus proche de "groumpf" que d'une phrase complete, mais vous avez une idee du sens). Puis ensuite on s'est console en continuant a marchander a la campagne et en plantant des haricots. (Vous remarquerez d'ailleurs que sur la page Wikipedia les joueurs ont l'air de geeks inrecuperables et j'en suis navree, c'est pas moi qui ai choisi).
Dimanche, brunch avec Thomas chez Marco & Pepe dans Jersey City, probablement une des dernieres fois de l'annee ou on etait assis a l'exterieur, au soleil, l'air ravi... Revue mitigee pour le resto : ma salade etait tres bonne (saumon, roquette, quartiers d'agrumes) mais les oeufs brouilles que Thomas a choisis etaient quelconques. L'apres-midi, pour digerer, on a fait une grande balade jusque dans Liberty State Park.

Faisait pas bien chaud mais en marchant au soleil, ca allait.

Et puis, avec le vent, pas mal de gens avaient sorti un cerf-volant, et c'etait chouette. Bon evidemment sur ma photo y'en a que deux mais je vous assure qu'il y en avait plus en realite.

En fin d'apres-midi, j'ai eu l'activite bobo new-yorkaise du moment : j'ai fait du pain. Non. Si. Meme qu'il ressemblait a du pain, et qu'il avait un gout de pain. C'est bien non ? Ca sera l'objet d'un post ulterieur quand j'aurai pris le temps.

Oui, parce que depuis lundi matin, je galope, je surfe sur et entre les piles de dossiers, je cours a des salons, en reunion, j'en sors et je m'accroche a mon telephone qui sonne, et je quitte le bureau la langue pendante avec l'envie d'aller faire un cocon avec ma couette jusqu'en mars, par solidarite avec les Quebecois. Pas grand chose le soir, donc...
J'ai quand meme commence la semaine en ralant parce que je travaillais le jour de Christophe Colomb alors que Thomas, non (gradagroumpf), mais du coup, je l'ai assigne a la mission Cendrillon de la semaine : passer l'aspiro, laver par terre, faire les courses. C'est biennnn... Finalement je me demande si c'est pas plus mal que je travaille pendant qu'il fait tout ca...
Sinon, mardi, je suis allee faire un tour au marche de Madison Square Park, et mercredi soir, j'etais a un petit networking dans l'industrie cosmetique au sein de CEW, ou Magali m'a accompagnee.
Et ce soir, diner avec copains et copines a la Trattoria Malatesta. C'est parfait, c'est juste a cote du Path pour rentrer a la maison dans la foulee et aller faire le cocon-couette jusqu'au mois de mars jusqu'a demain matin...

5 commentaires:

  1. "aller un jour m'installer au Canada (c'est magnifique, mais c'est quand meme mieux au mois d'aout.)"

    Oui, enfin il faut aimer les moustiques. Hahaha.

    RépondreSupprimer
  2. Bien d'accord...une envie impérieuse de couette+chauffage+thé/petits gâteaux+livre ou autre...mais PAS DEHORS.
    Et moi, je surveille une centaine de petits monstres 2 fois 3/4 d'heure pas jour dans la cour. J'ai horreur de ça. Ils n'ont pas froid à se taper dessus.

    RépondreSupprimer
  3. C'est quand même la plus belle ville du monde non ?
    Agrippine tu es gardienne de prison en école primaire ?

    RépondreSupprimer
  4. Dolce, tu sais tout faire....les cookies, le pain !!! ça me donne des complexes :)

    C'est dommage que tu sois à NY et que je ne t'ai pas rencontrée lors de mon séjour, je serai bien venu goûter toutes ces bonnes choses :)
    Céline

    RépondreSupprimer
  5. A l'Ouest : un reve s'ecroule...

    Agrippine : pas mieux aujourd'hui, il fait un froid de gueux au bureau !

    Yann : la plus impresionnante peut etre mais pas la plus belle a mon sens. Architecturalement parlant, NY ne surpassera jamais la beaute de la vieille Europe.

    Anonyme : je suis bonne a marier, c'est ca ? Ah, non, c'est fait, damned ;) Ne complexe pas, je suis une fille un peu folle, j'aime bien me trouver des tas de choses a faire !

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !