25 août 2010

Une pagode à oiseaux

Voici une autre photo soumise par Mafalda :
Avec le petit commentaire qui va bien :
Il me semble que vous avez déjà écrit sur les nichoirs à oiseaux!
Celui-ci, a été installé à Gramercy Park.
J'en ai photographié d'autres, mais peut-être serez-vous inspirée pour nous expliquer cette passion qu'ont certains résidents pour protéger certaines espèces.

Le nichoir pris en photo par Mafalda reflete la serenite de Grammercy Park, une enclave de calme dans la ville de New York, fruit du reve de Samuel Ruggles qui a voulu recreer a New York, un refuge a la facon  de Londres. Ce nichoir complete le reve de Ruggles, 6 etages avec "chambres" pour les residents a plumes qui peuvent donc aussi profiter d'une maison elegante pour elever leurs petits.
Si vous etes riche comme Cresus et que vous avez un jardin aussi grand que celui cree par Ruggles, vous pouvez acheter une copie du nichoir pour la modique somme de $260. Trop la classe internationale evidemment. Et si jamais ce modele la ne vous plait pas, il y a aussi le modele manoir, le modele phare, etc. Je vous laisse regarder toutes ces merveilles ici. Ou simplement, je vous laisse passer pres de Grammercy Park pour admirer le modele d'origine dans son contexte... 

Pour revenir a l'attrait des New Yorkais pour les oiseaux, je pense que, comme pour les chiens, les New Yorkais n'ont pas le sens de la demesure et sont prets a claquer des mois de salaire pour les animaux. La vie est une question de priorite. Moi, avec $260, je m'achete plutot un bout de billet d'avion pour rentrer en France, ou un super bon resto... !

7 commentaires:

  1. Serge The Crazy MD25 août 2010 à 13:36

    Bonjour Dolce. Ici en France, sur la chaîne télé M6, hier 24 août, vers 19 heures, il y avait un documentaire très sérieux sur des "architectes d'intérieur pour animaux" qui créent des appartements et du mobilier up to date pour chats, chiens etc...et qui vendent très bien...et très cher, leur production à des particuliers entichés de leurs bestioles. Comme quoi, la démesure n'est pas un défaut réservé aux New Yorkais...! Amitiés.

    RépondreSupprimer
  2. Oh, c'est trop chou ! J'adore la version chateau medieval et aussi les maisons victoriennes. C'est la classe d'etre un oiseau a NYC !
    Merci pour cet article bucolique, ca change du temps pourrave...

    RépondreSupprimer
  3. Serge : naaaan la demesure americaine a traverse l'ocean ? Deja que l'on voit des crocs dans les rues de France, tout ca m'inquiete...

    Jennico : c'est sur que ca chance des seaux d'eau qui nous tombent dessus aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  4. C'est un caprice très urbain de payer très cher le petit bout de nature qu'on a chassé de la ville. Et forcément, plus grande est la ville, plus grand est le caprice ! Je ne vis à L.A que depuis quelques semaines, mais j'ai déjà acquis la certitude qu'il est plus facile d'aller faire peigner un chien que de trouver un bon coiffeur ! (rien trouvé pour les oiseaux en revanche ;-)

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ce sujet bien documenté.
    Sans comprendre pourquoi, je ne parviens pas à accéder aux images du site des maisons d'oiseaux et ne peut fantasmer sur les réalisation forcément délirantes de cette entreprise.
    Comme vous, je préfère faire d'autres choix d'investissement si je dispose d'une certaine somme.
    C'est B.B qui doit être contente de voir le comportement des américains.
    Quand je pense que dans mon quartier il est affiché qu'il ne faut pas nourrir les oiseaux pour éviter qu'ils ne prennent de mauvaises habitudes et s'installent à proximité risquant de salir les façades des maisons ou que sais-je.
    Deux mondes, deux consciences.

    Merci encore de jouer à mon jeu de questions réponses.
    J'en ai encore en stock!!!

    RépondreSupprimer
  6. Inside America : tu devrais peut etre demander au toiletteur de te faire une coupe ??? ;)

    Mafalda : de rien ! J'ai encore pas mal de matiere mais j'ai bien avance dans les photos que vous m'avez soumses !

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !