31 mai 2011

Pérou, jour 11 : La région d'Ica

Beau temps ! Difficile de faire autrement dans une region desertique ou la pluie tient du miracle...
Ce matin nous allons visiter des caves a vin de la region.
Premier domaine : Vista Allegre. 
Domaine industriel ou tout se fait dans des cuves en inox ou avec des copeaux de chene pour vieillir le vin... 
Nous voyons la serie des alambics qui servent a fabriquer le pisco, puis nous goutons deux vins rouges, 
un tres jeune puis un plus riche, un rose tres doux en bouche puis du pisco (super dur a 11 heures du matin, meme quand on recrache). 
Nous traversons ensuite Ica pour aller voir la lagune de Hacachina. 
Ica avait au total sept lagunes, elles ont toutes seche sauf elle de Huacachina qui a des allures d'oasis dechue aujourd'hui. L'eau verte n'est fendue que par quelques foulques temeraires, et quelques pedalos attendent les kamikazes. 
On peut aussi louer des planches pour surfer sur le sable des dunes environnantes si le coeur nous en dit, mais on se contente de faire le tour de la lagune. Notre chauffeur nous a raconte la legende de la princesse, qui, apres s'etre baignee dans la lagune, se regardait dans son miroir et a ete effrayee en y apercevant aussi le reflet d'un chasseur passant par la, a tel point qu'elle s'enfuit, jetant sa serviette qui en tombant forma les dunes, puis alla se jeter dans la mer et devint une sirene.
Retour a Ica - la ville a ete tres durement touchee par le tremblement de terre (2007). Les batiments coloniaux ont presque tous ete detruits, idem pour les hopitaux et beaucoup d'habitations. 
Certains habitent aujourd'hui des mobilhomes en peripherie de la ville, d'autres sont restes dans les decombres degages de leurs debris, et "reconstruits" a l'aide de canis... Notre chauffeur, lui, vit dans un camping depuis 2007...
On traverse la place d'Armes puis on en profite pour passer dans une patisserie pour acheter des chocotejas, ces "tuiles" de chocolat remplies de dulce de leche, specialites d'Ica.
On visite ensuite les caves artisanales El Catador, qui elles aussi font du vin et du pisco, mais a l'ancienne. 
On les goute, aussi, y compris la creme de pisco, puis on en profite pour dejeuner sur place avant de retourner glandouiller a l'hotel, au bord de la piscine, jusqu'a ce que le soleil se couche et qu'il fasse trop frais pour rester dehors. On dine sans chichis au restaurant de l'hotel.

1 commentaire:

  1. Merci pour de partager vos photos et textes. C'est un vrai plaisir de voyager avec vous !

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !