26 janvier 2005

Déjà en week-end ?!

La vie est trop injuste, je sais. Mais imaginez vous bien que je viens de subir 15 heures de finance concentrées en 2 jours et demi de cours, ce qui est le maximum que je réussisse à ingurgiter sans risquer de mourir sous autant de connaissance nouvelle.
Nouveau professeur, ce matin, à ses dires un économiste qui a mal tourné puisqu’i'l enseigne maintenant la finance en école de commerce, allez comprendre. On a eu droit à la seconde version de toute la kyrielle d'’actions, obligations, ou de produits dérivés. Avec en prime, l’'explication de toutes les mesures de gouvernance d'’entreprise qui permettent de contrer une OPA hostile. On se sent intelligent quand on sort de cours… Mais fatigué.
Je ne sais pas vous mais moi, quand on m'’explique que le pauuuuvre actionnaire est la petite oie blanche dans le panier de crabes que représente l’'ensemble des stakeholders (clients, fournisseurs, actionnaires, salariés…), ça me fait plutôt rire jaune. Enfin, certes, c’'est valable pour le petit porteur. Mais quand on sait que Georges Soros fait varier le cours d'’une action rien qu’en éternuant, ça fait assez froid dans le dos.

Hier soir, petite soirée avec une nichée retrouvée de 4A, bien tassés dans un appartement. Retrouvailles, et puis chacun y allait de son expérience en séjour à l’'étranger, qui au Chili, qui au Brésil, qui en Inde, qui aux USA. Difficile de s’i'maginer tous ces parcours si différents et pourtant si semblables. Chacun y allait de sa petite anecdote, les espagnols qui cuisinent les tapas pour 6 avec un litre d’'huile (véridique, une bouteille complète), les brésiliens meilleurs surfeurs du monde, etc. Amusant…
Un peu moins drôle évidemment de rentrer sur le coup de minuit telle Cendrillon sans son carrosse, à pied dans les rues de Reims bien verglacées pour l'’occasion.
Epique !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !