7 novembre 2006

Election Day

Bon, je ne voulais pas et puis voila, je me retrouve a poster tout de meme un petit article sur les elections. La "faute" a ne surtout pas vouloir voir mon blog compare a celui de gens superficiels dont la seule preoccupation sera de choisir la prochaine boite de nuit ou ils iront briller et faire baver pour montrer qu'ils ont une vie sociale.
Enfin bref. Tout ca pour dire que je suis retombee sur des images assez representatives de l'ambiance actuelle aux US.
Ce matin, une dame dans la rue m'a arretee :
"- Excuse me, can I ask you to vote Democrat ?
- I would love to but can't vote here, though you have my full support"
Conversation surrealiste s'il en est, la dame avait un petit paquet de fiches ventant les merites du candidat democrate. Un peu comme si elle allait me vendre un aspirateur, elle avait la petite fiche descriptive. Truc qu'on ne verrait jamais en France avant un scrutin :
- Excusez moi, est ce que je peux vous demander de voter pour Royal / Chirac / le borgne / Iznogood ?
- Euh oui, vous pouvez mais je fais ce que je veux de toute facon !

Et une news trouvee sur Yahoo Actualites pour la touche finale
LOUISVILLE, Kentucky (AP) - Un employé d'un bureau de vote du Kentucky a été arrêté mardi et inculpé d'agression et d'entrave à un scrutin pour avoir tenté d'étrangler un électeur et l'avoir sorti manu militari du bureau, à l'occasion des élections de mi-mandat au Congrès américain, ont indiqué les autorités. L'échauffourée entre les hommes a apparemment débuté au sujet du remplissage d'un bulletin de vote, a expliqué le lieutenant-colonel Carl Yates, du bureau du shérif du comté de Jefferson. L'électeur a dit à l'employé, Jeffrey Steitz, qu'il ne souhaitait pas voter sur une mesure judiciaire soumise au vote dans le cadre des élections de mi-mandat, parce qu'il n'en savait pas suffisamment sur les deux candidats, selon le lieutenant-colonel Yates. Mais l'employé lui a répondu qu'il devait quand même voter. Jeffrey Steitz, 42 ans, a fini par attraper l'homme par le cou et l'a expulsé du bureau de vote. "Le pauvre gars est revenu et il l'a de nouveau mis dehors", a expliqué Carl Yates. Les responsables électoraux présents ont alors appelé la police.
On n'a vraiment pas la meme facon d'envisager le vote qu'en France...

Update le 8 novembre : Avantage : Democrates, par 33 sieges :)
Une petite video interessante a voir ici sur You Tube. La musique est tres bien et tout colle... Merci a Edouard (et aux autres avant eux) pour l'avoir fait passer !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !