2 août 2010

Le recyclage aux Etats-Unis

Le recylage est le "passe temps" des homelesses ici, si je puis me permettre la formule : comme les canettes de soda et bouteilles en verre sont consignees, les collecter pour aller les rendre dans un centre de tri peut rapporter quelques dollars pour l'equivalent d'un gros sac comme sur ma photo ci dessous.
Pour les curieux, tous ces sacs tiennent accroches a un chariot de supermarche que le monsieur tire laborieusement pour avancer. Le plus souvent, on voit donc les sans-abri trainer des canettes de soda, mais ca marche aussi avec les bouteilles en verre, celles en plastique, etc. Ce qui ne peut que justifier l'etonnement des etrangers devant cette methode de recyclage pour le moins néandertalienne. Ok, ca occupe les journees de la personne qui ramasse, et pour la ville de New York, c'est tout benef'. Mais quand meme.
(Cette photo est de Mafalda)

La ville de New York a mis en place un vrai programme de recyclage, et en theorie, on est oblige de recycler verre, papier, metal... Mais vous connaissez la propension de l'humain a bazarder dans le premier endroit venu - c'est deja pas mal, si, par hasard, c'est bazarde dans une poubelle.
On est encore bien loin des standards europeens de recyclage (les trois poubelles a la maison, le compost si vous avez un petit bout de jardin) et surtout, les Etats-Unis restent avant tout le pays du gaspillage. J'ai l'impression qu'on commence seulement a voir des poubelles a papier ou a metal dans les rues... Entre les myriades de tasses en papier usees chaque jour par les buveurs de cafe (malgre les operations marketing des geants du cafe a emporter), le gachis des emballages surnumeraires, tout ce qui est bazarde dans un deli ou dans un restaurant, c'est a vous faire se retourner l'Abbe Pierre dans sa tombe.
On apprecie malgre tout les petits pas timides mis en place, les quelques societes qui se soucient de leur impact sur l'environnement, et les programmes de recyclage, donc. 
Pour vous donner un exemple, dans le Maryland, en 2005 (oui bon, je fais ce que je peux avec les donnees que je trouve), envrion 40%  des dechets commerciaux et residentiels ont ete recycles. Rien que dans le comte de Baltimore, cela represente 2 millions de dollars obtenus pour avoir vendu des dechets recyclables aux centres de recyclage. Et des frais en moins pour le conte, car quelques tonnes en moins ont ete deversees dans les decheteries. Et donc un budget plus important pour le conte, une raison de moins pour les politiciens d'augmenter les impots, et, ah oui, j'allais oublier l'essentiel, au passage un coup de pouce pour la Terre. Voir l'article complet sur le site Internet Earth911.org.
Si vous etes motives pour recycler plus que le quidam moyen, sachez qu'il y a des centres de recyclage un peu partout dans le pays, voir ici. Aux alentours de New York, il y en a pas mal
Je ne peux pas vous donner la liste extensive de ceux qui vont vous remercier ou ceux qui vont effectivement vous remunerer pour votre bonne action. Le site Internet Bottles and Cans a mis en place un calculateur pour la Californie seulement, mais si ca vous interesse, il est ici

11 commentaires:

  1. Serge The Crazy MD2 août 2010 à 10:44

    Dolce, votre copine Mafalda se révèle, elle aussi une redoutable reporter photo: elle a le chic pour tirer la "photo qui tue" !
    Le recyclage, c'est tout bénef pour le Comté (county)...(avec un M) et pour les assujettis aux impôts ! Ce qui me fait penser que lors de votre mémorable interview à RTL, vous avez révélé sous quel régime est votre visa aux US. Pourriez vous, occasionellement faire un petit topo sur les différents modes d'imposition des expats selon leurs catégories ? Merci et amitiés.

    RépondreSupprimer
  2. Faute d'aurtograf reparee ;)

    Je ne pense pas faire un post sur les visas et ou le taux d'imposition - je ne m'y connais pas assez pour decrire tous les cas, et il y a beaucoup de cas particuliers, et d'autre part, je pense que ce serait un peu barbant !!

    RépondreSupprimer
  3. Hello,

    Question de culture peut-être, Seattle est très branchée recyclage, il y a des poubelles spécifiques partout, même dans la rue. Et les gens ont tous des gourdes thermos en aluminium plutôt que d'utiliser des tasses en papier. Honnêtement, je suis agréablement surpris.

    RépondreSupprimer
  4. Je pense que la cote Ouest est plus ecolo - les San Franciscains sont surnommes les "tree huggers" par exemple !
    Les gourdes commencent egalement a se developper, mais globalement, il y a encore un gros travail a faire. Dans les delis, ca n'est pas rare que soient jetes des serviettes non utilisees, des pailles encore sous sachet, etc, juste parce que personne ne se dit "je vais aller les rendre au comptoir" au lieu de les jeter. Je commence donc a etre agreablement surprise par les changements, mais les mentalites ont du mal a suivre les initiatives, parfois !

    RépondreSupprimer
  5. juste envie de te faire un Kikou LOL... et pis c'est tout !

    allez je file m'acheter mes sacs poubelles transparents pour mes bouteilles !!!

    RépondreSupprimer
  6. Il n'y a pas que les sans-abris qui collectent les bouteilles et canettes consignees a NY, il y a aussi des gens bien etablis, qui ont un logement et un metier, mais qui arrondissent de cette facon leurs fins de mois, ils sont tres propres sur eux, voire bien habilles, et tres polis.
    Ce "boulot" peut rapporter une centaine de dollars par semaine...
    Dans mon quartier, les gens sont ou trop paresseux ou trop peu organises ou trop presses/stresses - au choix - pour rapporter leurs consignes au magasin, alors ils les laissent devant chez eux, dans un sac en plastique pendu a la grille de leur frontyard. Ils sont heureux de pouvoir compter sur le passage de ces collecteurs de recyclables, qui font souvent partie integrante de la vie du quartier, et heureux aussi de leur apporter de cette facon quelques dimes.

    RépondreSupprimer
  7. Je pense qu'il serait intéressant de mettre un système équivalent en France. Il y a tellement de déchets qui trainent et tellement de personnes qui cherchent à avoir un peu d'argent tous les jours pour "sur"vivre...

    Ça permettrait de nettoyer les villes, "donner du travail" à ceux qui n'en ont pas ou plutôt leur permettre de se nourrir. Enfin il y aurait de la création d'emploi dans le domaine du recyclage.

    RépondreSupprimer
  8. Petite pointe d'humour dans la photo laissée à votre attention, commentée avec toujours autant d'humour savoureux et de sérieux.
    Avez-vous noté que UPS semble prêt à se charger du transport de ces objets récupérés?
    Mais pour les livrer où?
    Voilà votre prochain défi!
    Trouver l'heureux récipiendaire de ces lots surprises!

    RépondreSupprimer
  9. J'ai passé 2 mois à Toronto dans mon jeune temps, et ils avaient 4 poubelles différentes dans les maisons. Mais du coup c'était un peu chiant parceque tu mettais 10 minutes à trouver dans quelle poubelle mettre quoi, et ça prenait la moitié de la cuisine. Mais bon, un petit geste pour l'environnement.
    Ici je vis dans un grand immeuble d'appartement, et qu'il y a seulement une dizaine de poubelles de recyclage. ça te donne une idée de comment les gens recyclent en Québéquie....

    RépondreSupprimer
  10. Ti Toon : coucou aussi !

    Catherine : tu as raison - certains points de vente les recuperent (machines automatisees) ou bien ce sont les societes de recyclage qui en heritent au final. J'ai ecrit l'article en axant essentiellement sur les sans-abri, parce que, lorsqu'on arrive ici, je crois qu'on est toujours etonne de les voir avec leur chargement.

    Blog Voyage : n'oublie pas qu'on est en avance, question recyclage, sur les USA. Je ne sais pas si nos sans-abris auraient des fins de mois moins difficiles avec ca... ?

    Mafalda : ce sont des societes de recyclage, pour le verre ou l'aluminium, qui recuperent, refondent.. et reutilisent les materiaux.

    Alice : oui c'est sur, dans un studio ca commence a prendre pas mal de place, 4 poubelles :)

    RépondreSupprimer
  11. En reponse a Bon Voyage : En France comme dans beaucoup d'autres pays, ce systeme ferait trop 'tache' (des 'pauvres' sillonnant les rues avec des chariots pour trier/recuperer les immondices des 'riches'?? des sacs de vidanges mis a leur disposition sur les trottoirs de quartiers 'aises'???).
    Cela mettrait aussi en evidence (a tort ou a raison) les manquements de l'aide sociale. Il ne faut jamais oublier qu'ici a NY, la solidarite sociale est rendue indispensable par les faiblesses du systeme social, les habitants etant obliges de se substituer individuellement ou collectivement aux manquements du systeme : cette solidarite sociale evidemment admirable est rendue absolument necessaire par le manque d'efficacite des structures sociales officielles. Sans elle ce serait le chaos total. Et elle se fonde aussi sur la peur tout a fait justifiee de tout un chacun : demain, je pourrais moi aussi devoir faire les poubelles des autres.

    Je laisse a Dolce Vita le soin d'eventuellement evoquer dans d'autres posts les 'garage sales', 'backyard sales', 'moving sales', 'thrift stores', 'community gardens' et autres pratiques qui relevent aussi a la fois de la solidarite et de l'ecologie ... mais parfois, en plus ou seulement, de la volonte de se faire de l'argent de tout et n'importe quoi.

    A NY, la solidarite et les autres habitudes sympas cachent souvent une seule double 'bottom line' : my 'money' et mon interet individuel. Le desinteressement n'existe pas ou si peu.

    RépondreSupprimer

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !