25 novembre 2005

L'origine de Thanksgiving

Thanksgiving, c’est le quatrieme jeudi de Novembre aux Etats-Unis, c’est aussi l”Action de Grace”, le second lundi d’Octobre au Canada. Cela a des faux airs de Noel, pour nous pauvres Europeens qui n’y comprennont pas tout a la culture locale : on se reunite en famille, on mange sur le coup de 15 heures de la dinde farcie, puis de la pumpkin pie et de la blueberry pie (personnellement je m’en tiendrai a la blueberry pie, je ne suis pas fanatique de la citrouille).

Mais au fait… Ca vient d’ou ?
A la suite de differents avec le roi James Ier, certains Anglais se mirent a remettre en question l’Eglise d’Angleterre et deciderent de s’en separer : ils partirent en Hollande… puis finirent, le 6 septembre 1620, par se decider pour le Nouveau Monde et embarquerent ainsi a bord du “Mayflower” depuis Plymouth, en Angleterre.
Les pelerins pensaient accoster vers la Virginie, mais tombent sur ce qu’on appelera ensuite Cape Cod (le cap de la morue, pour les accros de la traduction). Les pelerins s’installent la, nomment leur campement “Plymouth” (ils sont plein d’imagination). Le premier hive rest tres difficile pour ces debarques : le climat est rude, ils sont arrives trop tard pour mettre les terres en culture et rien ne pousse. La moitie de la colonie meurt de maladie.
Un jour, un Indien Wampanooag (c’est le nom de la tribu) leur rend visite… Les pelerins prennent d’abord peur… mais ils ne sont pas les premiers a avoir foule les terres americaines : d’autres anglais sont deja passes par la, et cet indien qui les aborde parle l’Anglais dans le texte… cela rassure nos anglais.
Sur ces entrefaits, la communaute decide de conclure un “traite de paix” avec les Indiens… Personne n’est dupe, mais cela rend au moins les indicents de voisinage un tantinet moins nombreux. Indiens et pelerins font alors du commerce.
L’annee est difficile, mais les Indiens aident les pelerins en leur offrant des dindes sauvages et du mais. Au printemps suivant, les Wampanooags enseignent aux Pelerins la culture du mais, mais egalement la chasse et la peche.
C’est ainsi qua partir de l’automne 1621, ils recoltent du mais, des haricots, des potirons. A l’issue de cette premiere recolte, les colons decident de remercier Dieu et les Wampanooag. Les Indiens avaient coutume de celebrer la fin de la moisson et de remercier leur Dieu, les pelerins reprennent cette idée. Leur gouverneur, William Bradfort, organise en novembre 1621 une journee d’actions de grace, “Thanksgiving day”, a laquelle ils convient un chef de tribu et 90 Indiens. Les Wampanooag appporterent du gibier et des dindes a rotir, et avec les colons, ils firent ainsi une grande fete : ce fut l’avenement de Thanksgiving.
Les années suivantes, les colons continuèrent à célébrer la récolte d'automne. "Thanksgiving Day", qui se renouvellera chaque année en Nouvelle Angleterre avant que le président Abraham Lincoln ne l'érige en fête nationale en 1863.
Cette célébration des moissons est un moment où les familles se réunissent autour d’un repas. La dinde rôtie avec de la compote d'airelles, les patates douces confites et la tarte a la citrouille sont les plats traditionnels servis ce jour la.

The First Thanksgiving,
par Jean-Louis Gerome Ferris.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot fait toujours plaisir, même pour pointer une faute.

Si vous ne savez pas quoi choisir dans le menu déroulant, cliquez sur nom/url. L'url est optionnel, et au moins vous aurez pu écrire votre nom !